13

Quand les enfants se transforment en profs. !

Apprendre une nouvelle langue lorsque l’on est enfant peut s’avérer plus simple que lorsqu’on est adultes. Mais alors pourquoi ne pas privilégier une méthode qui propose des profs eux-mêmes tous jeunes ? C’est ce qu’a imaginé Nathalie Lesselin, fondatrice de Kokoro, afin d’innover dans le secteur de la pédagogie et de la linguistique.

Un mélange de compétences

Partie au Japon pendant plusieurs années et passionnée de linguistique, Nathalie a d’abord suivi un parcours corporate avant de se lancer dans l’entrepreneuriat. C’est après un accident qu’elle a souhaité se consacrer à ce qui lui importe le plus : les enfants, et la pédagogie. Et pourquoi ne pas également s’inspirer de ce qui la passionne ? Entre neurosciences, technique Montessori et apprentissage de l’anglais, c’est un long processus de recherche et développement qui a suivi afin de développer la méthode parfaite qui viendrait disrupter l’apprentissage classique.

Une méthode qui a du succès

La technique Kokoro consiste à enregistrer de jeunes natif·es anglophones entre 3 et 12 ans pour qu’ils puissent ensuite être visionné·es par d’autres jeunes enfants. Par le mimétisme et le “peer to peer”, c’est-à-dire “d’égal·e à égale·e” l’apprentissage de l’anglais est alors plus fluide. Très vite, les prix d’innovations sont distribués à Kokoro et la technique fait le tour du globe, étant désormais aussi enseignée dans les écoles, et regroupant plus de 200 000 enfants. Mais l’équipe basée à Neuchâtel ne compte pas s’arrêter là et souhaiterait également proposer cette méthode pour d’autres langues.