25

Hall of games, faire d’internet son allié plutôt que son ennemi !

Observer, écouter et prévenir, ce sont les mots d’ordre du projet Hall of games, actif principalement dans le canton du Valais. Fondée initialement par des fans de jeux vidéo, dont Martin Tazlari, cette association qui mixe aujourd’hui les compétences, de l’informatique à la psychologie en passant par le social, vise à promouvoir la prévention numérique dans les écoles, mais aussi auprès des parents, et de tous celles·eux qui s’y intéressent. Car on a tout·es et tous déjà été prisonnier·e de notre smartphone ou fait une maladresse sur le net.

Se familiariser avec une technologie plus toute jeune

Que vous ayez connu l’époque préhistorique où internet n’existait pas, ou que vous soyez issu de la génération Y qui a grandi avec son essor, l’idée est désormais d’accompagner les jeunes enfants ou ados qui sont nés en plein dedans. Pour Amélie Ballif, psychologue, il est important de donner l’opportunité aux jeunes de se confier quant à leurs anecdotes vécues sur internet ou les réseaux sociaux, pour ensuite mieux les mettre en garde face aux dérives. Car oui, il en existe et on ne sait pas toujours comment y faire face. C’est pour cela que l’association partage, de façon ludique, des conseils ou autres techniques pour pouvoir surfer en toute sécurité.

Prévenir, mais dédiaboliser

Si vous êtes né·es avec la télé et les jeux vidéo, on vous a déjà fait la remarque que vous passiez trop de temps devant votre écran et que vous alliez devenir bête ! Pour Hall of games, il faut certes prévenir et encadrer les nouvelles technologies, mais surtout pas diaboliser ces nouveaux modes de vie, et encore moins culpabiliser les utilisateur·trices ! Et c’est pour ça que d’en parler sans tabou, ça fait du bien, pour ensuite adopter les bonnes pratiques.